Comment choisir son savon de Marseille
Beauté

Comment choisir son savon de Marseille ?

Naturel, multiusage, doux pour l’environnement et le porte-monnaie, c’est sans surprise que le savon de Marseille signe son grand retour dans nos salles de bains, à commencer par la mienne. Malheureusement, son appellation n’étant pas protégée, on trouve sous ce nom tout et n’importe quoi. Résultat, plus de 90% des savons de Marseille sur le marché sont des faux; et ma quête du véritable savon de Marseille s’est vite compliquée. Alors, comment distinguer le vrai savon de Marseille d’un savon industriel bourré d’additifs ? Suivez ma check-list.

Vous le savez, il y a un moment que j’essaye d’adopter une routine plus naturelle, je vous en parlais déjà dans mon article sur ma routine beauté naturelle et anti-acné.

A l’origine, le véritable savon de Marseille est fabriqué en France, si possible dans les environs de Marseille (bha oui…). Il est fabriqué selon la recette traditionnelle et est cuit au chaudron. Il est cubique et chacune de ses faces est estampillée. Evidemment, sa forme n’a aucune influence sur sa qualité mais, autant respecter les traditions jusqu’au bout. Notez quand même qu’il est parfois vendu sous forme de barre ou de pain.

La composition du savon de Marseille

Selon la recette traditionnelle, le véritable savon de Marseille est fabriqué exclusivement à base de soude et d’huile d’olive; aujourd’hui souvent additionnée d’autres huiles végétales comme l’huile de Coprah. Quoi qu’il en soit, l’huile d’olive doit obligatoirement être l’ingrédient principal.

Si vous avez un véritable savon de Marseille entre les mains, son étiquette mentionnera, dans cet ordre : du Sodium olivate (huile d’olive), de l’Aqua (eau) et, éventuellement, du Sodium cocoate (huile de Coprah) qui permet de solidifier le savon et de le faire mousser même si ce n’est pas conforme à la recette authentique.

Il pourra aussi contenir, en faible quantité (et donc mentionnés en fin de liste) : du Sodium hydroxide (soude caustique) indispensable à la saponification, du Sodium chloride (sel) présent dans l’eau utilisée pour laver le savon et de la Glycérine, normalement retirée lors de la fabrication, il pourra en rester quelques traces… Et rien d’autre, qu’on se le dise ! Sinon, vous n’avez pas affaire à un véritable savon de Marseille.

On trouvera dans certains savons de Marseille du Sodium palmate (huile de palme). Il permet une solidification beaucoup plus rapide qu’avec l’huile d’olive mais, qui est aussi responsable de déforestation massive; et/ou du Sodium tallowate (graisse de bœuf) que je vous conseille évidemment fortement d’éviter !

Pour le reste, les parfums, colorants, antioxydants, stabilisants et conservateurs en tous genres ne servent qu’à faciliter la fabrication et le stockage du savon de Marseille et à baisser son coût de production… inutiles donc.

Vert ou blanc, quelle différence ?

Vous lirez un peu partout qu’un véritable savon de Marseille est forcément vert ou marron et que s’il est blanc, c’est qu’il contient de l’huile de palme… ce n’est pas aussi simple. La couleur verte de certains savons peut provenir de colorants et n’est donc pas gage de garantie, tandis que la couleur blanche d’autres savons peut être due aux mélanges de plusieurs huiles claires, diluant ainsi la couleur de l’huile d’olive, pourtant bien présente… D’où l’importance de pouvoir lire l’étiquette de votre produit. Notez quand même que si votre savon est d’une autre couleur, vous pouvez être sûr que ce n’est pas un authentique savon de Marseille, puisqu’on y aura ajouté des colorants.

Le véritable savon de Marseille

Après en avoir testé quelques-un, j’ai fini par trouver le meilleur savon de Marseille sur le marché; ou en tous cas le seul qui respecte la méthode de fabrication traditionnelle et qui ne contient que de l’huile d’olive : le savon de Marseille pure olive d’Alepia. J’entends les Marseillais me huer d’ici puisqu’il est produit… en Ile-de-France. Si ce n’est la localisation, il répond à tous les critères du véritable savon de Marseille. Il en respecte la recette originale et les ingrédients puisqu’il n’est composé que d’huile d’olive saponifiée et d’eau (et des traces résiduelles de soude). Bingo ! C’est le seul, l’unique savon de Marseille pure olive, sans aucun ajout découpé à la main et affiné plusieurs mois à l’air libre.

Comment choisir son savon de Marseille
Photo : Alepia – https://www.facebook.com/osezlenaturel/

Il existe bien d’autres fabricants localisés à Marseille dont les savons respectent les procédés de fabrication traditionnels, comme la Savonnerie du Fer à Cheval, Marius Fabre ou encore la Corvette. Reste qu’aucun d’eux ne produit du pur olive. Il faut donc s’accommoder de l’huile de Coprah voir de l’huile de palme pour certains.

Checklist du véritable savon de Marseille

  • Fabrication française
  • Cuisson au chaudron
  • De couleur verte très claire à verte foncée voire marron
  • Pas plus de 6 ingrédients
  • 72% d’huile végétale minimum
  • Pas d’huile de palme ou de graisse animale
  • Pas de colorant, pas d’additif, pas de parfum

16 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *